Les solutions à l'hyperhidrose (hyper transpiration)

Le 02/02/2015 à 08h20 - Soins du corps

L’hyperhidrose désigne la transpiration abondante dont sont victimes beaucoup de jeunes adultes. Cette pathologie, généralement difficile à assumer en société, peut heureusement être guérie. Voici les différents traitements disponibles à l’heure actuelle.

L’hyperhidrose, comment se manifeste-t-elle ?
On distingue 4 grands types d’hyperhidrose : l’hyperhidrose palmaire concerne les mains, l’hyperhidrose plantaire se produit sur la plante des pieds, l’hyperhidrose axillaire touche les aisselles et l’hyperhidrose généralisée se manifeste simultanément sur plusieurs parties du corps notamment le dos et le visage. Dans un grand nombre de cas, on est incapable d’identifier les causes. On sait toutefois que cette affection résulte parfois d’une maladie neurologique ou encor, elle peut être une des manifestations du diabète. Une personne souvent très anxieuse peut également en être victime. Le choix du traitement à mettre en place dépend de l’intensité de la transpiration ainsi que des zones concernées.
Hypoer transpiration

Existe-t-il des produits pharmaceutiques pour éradiquer le problème ?
Les détranspirants contenant principalement du chlorure d'aluminium hexahydraté constituent la première solution préconisée pour éliminer l’hyperhidrose. Ils se présentent sous 2 formes, liquides et crème, et sont utilisés par application locale, un soir sur deux, après avoir séché les zones « malades » avec un sèche-cheveux. Si ces zones sont irritées, il est important d’espacer les applications de plusieurs jours, notamment pour le cas des anti-transpirants en version liquide, car ils contiennent de l’alcool. Leur efficacité est vérifiée sur les problèmes de transpiration légère. 
L'ionophorèse est destinée au traitement de l’hyperhidrose palmaire et plantaire. Vous pouvez investir dans l’appareil dont les premiers prix se situent aux alentours de 600 ou 700 euros. Cependant, avant de réaliser l'ionophorèse à domicile, vous avez besoin des conseils d’un dermatologue ou d’un kinésithérapeute. Ces derniers sont d’ailleurs les plus compétents à pratiquer cette intervention qui comprend deux phases : une première phase intensive en guise de traitement de choc et une deuxième phase plus douce pour être sûr d’éradiquer totalement le problème. Concrètement, le matériel est composé de deux bacs d’eaux électrisées, car ils sont reliés à un générateur. Si vous avez peur de l’électricité, il existe également le traitement à base d’oxybutynine sous forme de comprimé. Il est destiné à guérir l'hyperhidrose généralisée.

Qu’en est-il des interventions chirurgicales ?
Le Botox de type A permet de venir à bout de l'hyperhidrose axillaire. Pour chaque aisselle, le praticien effectue une vingtaine d’injections. L’hyperhidrose cesse alors durant un an et les injections sont renouvelées après 12 mois puis l’année d’après et ainsi de suite jusqu’à ce que l’affection disparaît totalement. On peut également pratiquer ces injections pour lutter contre l'hyperhidrose du front, mais le tarif appliqué est extrêmement élevé.
 Pour un traitement de choc contre l'hyperhidrose, vous pouvez opter pour l'exérèse des glandes sudoripares c'est-à-dire que l’on vous ampute l’organe chargé de produire la sueur sous les aisselles. La pathologie est alors totalement éradiquée, mais vous gardez une cicatrice assez large sous les aisselles. Enfin, la sympathectomie thoracique endoscopique est préconisée pour traiter les cas graves d'hyperhidrose palmaire et d’hyperhidrose plantaire. Il s’agit d’une opération se déroulant sous anesthésie générale et elle est pratiquée sur le système nerveux orthosympathique.