Mission délicate : appliquer un autobronzant

Le 10/04/2013 à 08h00 - Soins du corps

Depuis quelques siècles maintenant, les gambettes blanches n'ont plus tellement la cote. Et s'il l'on n'est pas convaincu du risque zéro des cabines UV ou que l'on ne part pas se dorer la pilule tous les 15 jours, on peut être tentés de passer par la case autobronzant. Cependant, on a tous en-tête notre copine Julie ou notre tante Sophie qui a du se ballader avec des stries oranges sur les jambes à cause d'une mauvaise application du produit. Mais ça c'était dans les années 2000, depuis les formules se sont perfectionnées et avec un peu de dextérité quand même, le résultat est à la hauteur de nos attentes. Mode d'emploi.

Première étape, trouver l'autobronzant qui vous convient.

Il existe deux grands types d'autobronzants sur le marché : les autobronzants dits "en hâle progressif", moins dosés en DHA, et ceux dits "en hâle intense". On conseille aux peaux claires d'utiliser en priorité des autobronzants en hâle progressif car le résultat sera plus naturel et l'application moins périlleuse.  Il donne un hâle léger pour avoir bonne mine, ne vous attendez pas à un teint comme si vous rentriez de vacances. De plus, les peaux claires étant pour la plupart, plus fines et plus fragiles que les peaux mates, on conseille d'utiliser un autobronzant en crème ou en fluide pour hydrater la peau en même temps.

Les peaux mates , contrairement aux idées reçues, peuvent elles aussi avoir recours à l'autobronzant pour donner un coup d'éclat à leur teint en période hivernale où leur carnation peuvent devenir légèrement grisâtres. Si vous avez la chance d'avoir une peau déjà hâlée, vous pouvez utiliser les autobronzants en hâle intense, le résultat restera parfaitement naturel. Vous pouvez aussi bien utiliser votre autobronzant en gel ou en spray, qu'en crème ou en fluide.

 

Deuxième étape, on passe à la pratique

Que ce soit pour le visage ou pour le corps, si l'autobronzant laisse des traces, c'est souvent parce qu'il n'a pas assez pénétré la peau. Il est donc essentiel de masser la peau en appliquant le produit. Pour les autobronzants en hâle intense, vous pouvez appliquer le produit sur un gant humide afin d'être sûr que celui-ci ne laisse pas de traces dues à la séparation des doigts de votre main.

Si vous n'utilisez pas de gants, pensez à bien vous laver les mains tout de suite après l'application et à brosser sous les ongles pour éviter les surprises le lendemain au réveil!

Le visage

Pour un résultat parfait, il est conseillé de faire un gommage une semaine avant pour éliminer les cellules mortes, susceptibles d'empêcher le produit de pénétrer la peau. On l'applique avec des gestes homogènes sur l'ensemble du visage sans oublier les oreilles, le cou, la racine des cheveux et la nuque. Attention également au contour de l'oeil, qui est une zone naturellement plus claire que le reste du visage. Enfin, n'oubliez pas de brosser les sourcils avec un peigne fin, ou encore mieux, avec une brosse à sourcils pour retirer l'excédant de produit.

Autobronzant

Le corps

Mêmes consignes que pour l'application sur le visage, les gestes doivent être enveloppants, surtout ne tapotez pas le produit par petites touches en vue de l'étaler après, la couleur prend très vite, ce qui vous conduierait à un effet Dalmatien peu souhaitable. Pensez à bien massez les zones où l'autobronzant a été appliqué pour optimiser l'effet du produit.

Pour celles qui voudraient se servir d'un autobronzant corps pour leur visage, il est bon de rappeler que les produits pour le corps ne sont pas traités non comédogènes, elles risquent donc l'apparition de petits boutons. 

 

En cas de catatrophe

Si malgré tous ces conseils vous avez des traces foncées dues à l'autobronzant, les remèdes miracles sont le gommage et l'hydratation. Cependant rien ne sert de frotter très fort au gommage, l'effet va s'atténuer progressivement.