De la javel contre les rides

Le 03/01/2014 à 07h31 - Infos esthétique

ATTENTION : cet article parle de l'action de l'eau de javel dilluée ! N'appliquez sur tout d'eau de javel pure sur votre peau, les conséquences pourraient être dramatiques et irréversibles pour votre peau !

Aujourd’hui, l’eau de Javel diluée est réputée pour sa faculté à guérir les eczémas en raison de sa propriété antimicrobienne. Une étude américaine, dirigée par une équipe de dermatologues de l’Université de Stanford (Californie aux États-Unis), vient de découvrir une nouvelle propriété thérapeutique et cosmétique de l’eau de javel : extrêmement diluée, elle freine le vieillissement cutané et atténue les brûlures engendrées par les séances de cobaltothérapie. L’étude est reprise dans The Journal of Clinical Investigation.
Eau de javel soin rides

De l’eau de javel diluée contre le vieillissement cutané
L’étude des universitaires, menés par Thomas Leung, révèle que lorsque l’eau de javel reçoit une dilution à 0,005 % dans de l’eau, elle dévoile une propriété cosmétique inattendue : elle exerce une action de réparation de l’épiderme ralentissant ainsi son vieillissement. Autrement dit, la peau retrouve une nouvelle jeunesse. Ainsi, l’apparition des rides est retardée et les zones de la peau endommagée par l’action du temps, est guérie.

Des expériences probantes sur des souris de laboratoire
Prudence toutefois : les chercheurs n’ont pas encore confirmé la validité de ces conclusions sur la peau humaine. Toutes les observations ont été faites sur des souris de laboratoire. La première expérience, celle en rapport direct avec le cosmétique, consistait à leur donner tous les jours un bain d’eau de javel pendant une trentaine de minutes. Les chercheurs ont alors constaté la disparition progressive des  inflammations cutanées. Dans le même temps, l’épiderme des souris a recouvré les caractéristiques d’une peau jeune et s’est légèrement épaissi, devenant ainsi plus résistant. Enfin, le renouvellement des cellules de la peau s’est accéléré. En somme, les souris sont devenues moins vulnérables aux problèmes de peau, celle-ci se cicatrise plus vite et les poils repoussent à une vitesse accrue. Malheureusement, ces effets ne sont que de courtes durées puisqu’ils ne se sont manifestés que le temps des bains.

Le secret : l’eau de javel neutralise la protéine NF-kB
Comment expliquer cette propriété dermatologique de l’eau de Javel ? Une fois en contact avec une « peau malade », l’eau de javel stoppe le mécanisme d’autodestruction de celle-ci ce qui a causé les inflammations au sein des cellules. À partir de ce constat, les chercheurs ont procédé par élimination des hypothèses explicatives.  Première hypothèse : la propriété anti-microbienne de l’eau de Javel. Or pour que cette propriété se manifeste, il faut un niveau élevé de concentration du liquide, ce qui n’est pas le cas dans l’expérience. L’eau de Javel ayant était hautement diluée, son action anti microbienne est donc à écarter. Deuxième hypothèse : action sur la molécule NF-kB dont la présence dans les cellules est primordiale pour que les réponses immunitaires de l’organisme se mettent en marche. Les réactions inflammatoires s’inscrivent dans ces réponses. Au vu des observations, il semblerait que l’eau de javel retient temporairement l’entrée en action de la protéine NF-kB ce qui provoque la disparition des inflammations et ralentit le vieillissement de la peau.  Selon les chercheurs, en exploitant cette voie, il y a de fortes chances pour que l’on réussisse à intégrer l’eau de javel dans la composition des produits luttant contre le vieillissement cutané.