Définir mon type de peau

Le 13/09/2013 à 08h00 - Dossiers esthétique

Connaître son type de peau est la condition sine qua non pour un soin efficace. Le type de peau varie d’un individu à un autre en fonction de son environnement, de son mode de vie ou de son âge. Généralement, il existe trois grandes typologies qui englobent toutes les caractéristiques cutanées, mais une autre classification répartit les types de peau selon leur état profond.

Les types de peau selon le micro relief
On reconnaît chaque type de peau à vue d’œil puisque l’aspect extérieur en dit long sur la peau. Ce diagnostic visuel est complété par le toucher sur la surface cutanée ou micro relief. C’est ainsi qu’une peau normale se reconnaît par son aspect uniforme. Le grain de peau est régulier. On n’observe aucune imperfection et le toucher est doux. Ce type de peau représente l’idéal dans le domaine de l’esthétique.
La peau grasse est d’apparence luisante, surtout au niveau du front, du nez et du menton, ce que l’on appelle la zone T. Présentant des pores dilatés, ce type de peau est épais et couvert d’un film gras résultant d’un excès de sébum. Cet excès est généralement observé chez les adolescents et les jeunes adultes qui sont sujets aux acnés et points noirs.   
La peau sèche, quant à elle, se caractérise en général par un teint terne ou normal et un manque d’élasticité. À cause d’une hydratation insuffisante, la peau est rêche et rugueuse au toucher, les pores sont resserrés. Très fine à cause de la carence en sébum, la peau sèche est fragile et victime de tiraillements ou de picotements. De plus, elle réagit violemment aux agressions extérieures comme le soleil et le vent. En outre, sur ce type de peau, les signes de l’âge paraissent plus accentués. 
En dernier lieu, on retrouve la peau mixte. Elle est caractérisée par un aspect gras sur la zone T. Par contre, le reste du visage est normal ou sec en raison de la rareté des glandes sébacées.
Définir mon type de peau

Reconnaître son type de peau à partir de son état endogène
Certains types de peau accusent des problèmes récurrents dont l’origine est plus profonde. Que la peau soit sèche, mixte ou grasse, elle n’est pas systématiquement exempte de problèmes. En premier lieu, il y a les peaux sensibles qui résultent des soins esthétiques inadaptés et agressifs ou encore d’un déséquilibre hormonal. Les personnes ayant une peau sensible connaissent souvent des sensations de tiraillement, de picotement et de brûlure. La peau peut aussi présenter des rougeurs et se desquame.
Une peau déshydratée, quant à elle, se reconnaît par un teint pâle et des rougeurs. Des ridules de déshydratation sont observées sur les joues et sur le contour de l’œil. Au toucher, la peau est rêche. Cette déshydratation cutanée est causée par le manque d’eau, le stress ou la consommation de tabac et d’alcool.
A partir d’un certain âge, on parle de peau mature. Ce type de peau est caractérisé par un relâchement qui s’accentue progressivement s’il est laissé sans soin. La peau desséchée s’affine tandis que les rides sont plus visibles. On observe ce type de peau chez les femmes approchant la période de ménopause.