La place des hommes dans les métiers de la beauté

Le 18/06/2013 à 08h00 - Esthétique hommes

Si de plus en plus d'hommes se tournent vers les métiers de l'esthétique, force est de constater que l'on n'en voit que peu dans nos instituts de beauté. Et pour cause, les avis des clientes divergent sur la place que peuvent occuper les hommes au royaume de la féminité par excellence. Les clientes qui sont trop pudiques pour certaines, ou au contraire, demandeuses de conseils masculins pour d'autres... Pas facile de trouver sa place en tant qu'esthéticien!

 

Quels métiers de la branche pour les hommes?

Les métiers de la beauté sont très nombreux, et même si dans la plupart des cas, l'esthéticienne pratique un ensemble de métiers, il s'agit de techniques très différentes. Massage, manucure, épilation, maquillage... Quelles prestations sont les plus confiées aux hommes esthéticiens? A priori, ceux-ci se tourneraient plutôt vers les massages et le maquillage artistique. On peut supposer deux raisons à ces tendances : le maquillage permet d'exprimer le côté artistique des plus créatifs d'entre eux, et les massages sont des techniques qui exigent une condition physique assez solide, voire une bonne musculature.

La particularité des massages est que ceux-ci sont conçus pour être reçus par des hommes et par des femmes. Ce n'est donc pas une plongée totale dans l'inconnu comme pour une épilation du maillot ou une french manucure. Si les prestations masculines se démocratisent peu à peu, on voit pourtant peu d'hommes pousser la porte d'un institut de beauté pour se faire épiler pour se faire un gommage du corps.

Bien entendu, les esthéticiens sont parfaitement capables de mener à bien les mêmes prestations que les esthéticiennes. Le manque d'embauche d'hommes dans les salons de beauté sont surtout dûs à une résistance des instituts et des clientes.

 

Les instituts de beauté, un monde exclusivement féminin?

Pas facile en effet de s'affranchir des barrières idéologiques et de la pudeur avec une personne du sexe opposé. Même s'il est bien clair pour les clientes qu'elles ne se déshabillent que pour un soin, on se sent plus à l'aise en petite culotte face à une autre femme que face à un homme. C'est comme chez le médecin, sauf que pour ce dernier, nous sommes bien obligées d'y aller, ce qui n'est pas le cas pour un institut de beauté.

Certaines clientes, au contraire, préféreront les conseils masculins à l'avis d'une esthéticienne. Sans doute plus directs (quoique), ils seront sûrement plus proches de l'avis de l'ensemble des hommes sur une question de beauté qu'une esthéticienne ne pourrait l'être.

D'autres clientes seront moins regardantes sur le sexe de l'esthéticien(ne) qui s'occupera d'elles. Tant que la prestation demandée est menée à bien, elles ne verront rien à redire. 

Quoiqu'il en soit, le monde de l'esthétique n'est plus exclusivement féminin, côté client comme côté esthéticien. Il est donc prévisible que les hommes souhaitent être de mieux en mieux formés à leur métier d'esthéticien.

La place des hommes dans les métiers de la beauté

La problématique de la formation

Car c'est l'un des soucis qui réduit le nombre de possibilité d'emploi des hommes dans les métiers de la beauté. Un grand nombre d'écoles publiques refusent de former des hommes à cause des problématiques causées par le travail en binômes par les élèves. Pour s'entraîner à épiler, à masser ou à faire des soins du corps, les élèves travaillent en binômes, chacune leur tour étant soit esthéticienne soit cliente. La nudité partielle lors de ces exercices les rend compliqués à mettre en place avec une classe mixte.

Ceci entraîne cela : les hommes ont du mal à accéder au diplôme à moins d'avoir les moyens d'accéder à une école privée qui sont connues pour être plus tolérantes à ce sujet. 

 

Les esthéticiens ont encore un peu de chemin à faire avant d'avoir une place au soleil dans les métiers de l'esthétique, mais ils sont sur la bonne voie!