Maquillage au volant = 450 000 accidents de voiture

Le 01/07/2013 à 08h00 - Infos esthétique

Une compagnie d'assurance publie les chiffres des accidents de voiture causés par un manque d'attention de la conductrice dû à des retouches maquillage au volant... Hum hum. Une autre étude révèle que 46% des femmes britanniques se maquillent en conduisant. Si les femmes sont connues pour savoir faire plus facilement plusieurs choses à la fois que les hommes, il s'avère que démarrage en côte et lipstick ne font pas bon ménage!

 

Mais pourquoi se maquiller au volant?

Si l'on écarte l'aspect sécuritaire, qui va de soi, il en reste que se maquiller au volant, c'est quand même super galère. En plus de risquer de s'accrocher avec un malheureux automobiliste qui vous croyait capable de gérer une priorité à droite, on ne se maquille pas en conduisant, on se barbouille le visage.

L'argument principal des femmes qui peaufinent leur maquillage au volant serait le manque de temps le matin avant de partir au travail. Car, oui, se maquiller correctement prend un peu de temps. Mais en gagne-t-on vraiment en se repoudrant le nez au volant? Les cinq minutes montre en main que vous passez à mettre rouge à lèvre par petites touches parce que vous devez regarder la route en même temps, vous auraient servit à appliquer fond de teint, mascara et rouge à lèvre si vous étiez dans votre salle de bain le matin.

Bon, certes se maquiller en voiture, c'est se maquiller à la lumière du jour! Cela peut éventuellement éviter les erreurs d'accords entre la teinte de votre rouge à lèvre et celle de votre blush. Mais bon, dans ces cas là, autant vous maquiller dans votre voiture garée sur le parking avant d'avoir mis le contact! C'est doublement intéressant :

  1.  Pas d'accidents de la route
  2. Vous bénéficiez de la lumière du jour
  3. Vous n'êtes pas encore arrivée au bureau alors vous ne ferez peur à personne

Le maquillage au volant

Les chiffres

450 000 accidents de voiture dus aux retouches maquillage, c'est une compagnie d'assurance britannique qui a publié les chiffres de 2011 à ce sujet. Reste à espérer que l'essor du maquillage permanent et des extensions de cils vont progressivement enlever l'idée aux femmes de se maquiller en conduisant.

Et justement, l'étude sur les accrochages des make up addict a été commandée par une enseigne d'instituts qui propose des prestations de maquillage permanent... Tiens donc! 

On peut donc tenter de se rassurer en se disant que les chiffres ont dû être amplifiés par l'enseigne pour communiquer de manière plus efficace sur ses produits. Et on espère surtout que les accidents causés sont de simples accrochages qui font juste un peu mal à la carrosserie et que notre dernier mascara n'a pas causé la mort de qui que ce soit. Car la nature exacte des accidents liés aux retouches de maquillage ne sont pas précisés explicitement.

Parmi les chiffres sur la combinaison maquillage et conduite :

  • 46 % des femmes anglaises déclarent se maquiller au volant.
  • La moitié d'entre elles assument de le faire même lorsqu'un danger est à prévoir
  • 14% pensent que leurs retouches maquillage ne changent pas leur façon de conduire.
On a plus de doutes sur ce dernier point. De deux choses l'une : soit elles conduisent déjà très mal en temps normal, soit elles possèdent une paire d'yeux et de bras supplémentaires.