Techniques d'épilation - comment choisir entre cire, fil, lumière pulsée ou laser ?

Le 02/10/2013 à 08h00 - Dossiers esthétique

Le retour du climat clément impose quelques petites contraintes pour passer les beaux jours en maillots, en jupes courtes ou juste pour bien se sentir dans sa peau : une séance d'épilation ! A ce propos, nous savons que les techniques ne cessent de se multiplier pour améliorer davantage le résultat visant à obtenir une peau douce avec la moindre douleur possible tout en garantissant la durée. En effet, allant des méthodes traditionnelles qualifiées parfois de barbare du fait des gestes secs et douloureux jusqu'à l’épilation plus high-tech (épilation  à la lumière pulsée dite lampe flash, épilation laser...) l’épilation se pratique en institut ou à la maison. 
Techniques épilation
 
L’épilation par la cire diffère en fonction du type de cire utilisée, des conditions d’application mais également de leur qualité. Le résultat de cette méthode varie de trois semaines à un mois. Cependant, l’épilation à la cire fait beaucoup plus mal que celle faite au rasoir et celle faite à la crème dépilatoire. Le seul bémol de ces dernières qui sont certes indolores réside dans la durée. Notons à ce propos qu’un poil rasé repousse en moyenne après deux jours. 
L’épilation au fil, d’origine indienne, est l’une des plus anciennes techniques d’épilation. Permettant de déraciner complètement le poil qui ne repousse que trois ou quatre semaines plutard, cette méthode présente l’avantage d’être moins couteux sans oublier son aspect écologique. En effet, il s’agit ici de manier habillement des torsions de fil contrairement à l’usage de matériel. Rappelons que cette technique qui n’est pas une partie de plaisir, est principalement utilisée pour le visage.
Contrairement à ces techniques d’épilation éphémères après lesquelles les poils repoussent sur une durée plus ou moins longue se trouvent les techniques d’épilation dites semi-définitives et définitives. Ce sont des méthodes d’épilation qui utilisent principalement du matériel high-tech à savoir  l’épilation à la lumière pulsée, au laser et électrique. 
L’épilation à la lumière pulsée dite lampe flash consiste comme son nom l’indique à détruire la mélanine qui est le pigment du poil à l’aide d’une « lampe flash » qui émet une lumière intense pulsée. Cette méthode est qualifiée de semi-définitive dans la mesure où les poils ne repoussent qu’au bout de deux à trois ans. L’épilation à la lumière pulsée se différencie techniquement du laser par un spectre d’émission plus large. Une séance de quelques minutes à une quinzaine de minutes qui se répètent en moyenne au début tous les uns mois et demi puis deux, puis trois pour finir en une douzaine de mois après deux ans. Il faut noter que cette technique est fortement déconseillée pour les femmes enceintes, les enfants et aux diabétiques.
L’épilation au laser nécessite des réglages spécifiques en fonction de la pilosité et de la peau du patient. Il s’agit ici d’une méthode apparemment semblable à celle de la lumière pulsée puisqu’il est aussi question de projection de lumière, de laser pour être plus précis,  visant à détruire la mélanine. Il ne faut pas oublier que l’épilation au laser produit le meilleur résultat d’où la véracité de sa qualification d’épilation définitive