Les injections d'acide hyaluronique désormais réservées aux chirurgiens esthétiques

Le 21/03/2013 à 08h00 - Esthétique business

Suite à une décision du gouvernement concernant les injections pour combler les rides, seuls les plasticiens seront désormais autorisés à délivrer cette prestation. En effet, depuis quelques années, certains dentistes proposent des injections d'acide hyaluronique dans le cadre de leur activité. Les associations de chirurgie plastique comme la SoFCPRE (Société Française de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique) qui criaient au scandale ont salué cette décision de la secrétaire d'Etat à la santé.

La publication de ce décret s'inscrit dans un projet qui vise à délimiter de manière plus rigoureuse les domaines de compétences des médecins spécialistes. L'Etat a estimé, pour le plus grand bonheur des chirurgiens plastiques, que les dentistes n'étaient pas habilités à pratiquer  des actes à visée esthétique extra buccale. 

Il est vrai que même s'il s'agit d'une prestation a but esthétique et non médical, les injections de toxine hyaluroniques restent un acte chirurgical à part entière qui mérite d'être effectué par un professionnel du secteur. Car comme le précise la Société Savante de Chirurgie Plastique, les produits de comblement des rides peuvent conduire à des séquelles irréversibles s'ils ne sont pas injectés correctement. De plus, en cas de complication vasculaire, seul un praticien expérimenté pourra agir de manière immédiate pour remédier à la situation.

 

Injection acide hyaluronique

 

Pour défendre leur capacité à vendre cette prestation, l'ordre des chirurgiens dentistes s'est appuyé sur une disposition du code de la santé qui intégrait à leur champ de compétence les "tissus attenants à la bouche". Le Directeur Général de la Santé a jugé inappropriée cette interprétation de la loi pour prodiguer des injections d'acide hyaluronique.

Au-delà des parts de marchés perdues pour les uns et gagnées pour les autres, on peut se poser plus largement la question des limites des champs de compétences de professionnels de l'esthétique. Il est vrai que la bouche entre en compte dans beaucoup de métiers liés à l'esthétique, c'est le cas pour le blanchiment des dents autrefois exercé uniquement par des dentistes et qui s'étend aujourd'hui à des salons esthétiques appelés "bar à sourire" où personne n'est médecin. 

Ces choix de société évoluent au fil des années et dépendent beaucoup des avancées technologiques du marché des professionnels de l'esthétique et du travail des groupes de pression représentant une profession auprès des autorités qualifiées.